La reconstruction mammaire

Le Dr Thomet est spécialisée en reconstruction mammaire. Elle est habilitée à pratiquer toutes les techniques de reconstruction et pourra au mieux vous renseigner.
La reconstruction mammaire se pratique après ablation complète du sein (mastectomie) ou de plus en plus fréquemment après ablation partielle du sein (tumorectomie) en remodelant le sein grâce aux techniques bien connues de chirurgie plastique. On parle alors de chirurgie onco-plastique. La reconstruction mammaire englobe également le traitement des séquelles de tumorectomie.
La reconstruction mammaire fait partie intégrante du traitement du cancer du sein. Lorsque cela est possible, nous tentons de reconstruire le ou les sein-s lors de la même intervention que la mastectomie. Dans certains cas, une symétrisation du sein opposé peut être pratiquée, immédiatement ou dans un deuxième temps. Quelle que soit la technique utilisée, la reconstruction du sein s’effectue en plusieurs étapes et se termine par la reconstruction du mamelon et de l’aréole. De manière générale, une reconstruction mammaire complète prend entre 9 et 12 mois.

Le choix du type de reconstruction dépend de plusieurs facteurs, dont votre morphologie, vos souhaits, mais aussi le type de chirurgie oncologique pratiquée par votre gynécologue.Votre chirurgien vous conseillera sur les différentes possibilités adaptées à votre situation.

En savoir plus sur les techniques : brochure de la reconstruction mammaire des HUG.

Lien site de la reconstruction mammaire des HUG : https://www.hug-ge.ch/reconstruction-mammaire

AVANT L’INTERVENTION

La première consultation avec le Dr Thomet vous permettra de faire connaissance avec votre chirurgien, de lui exposer votre situation et vos demandes. Afin de compléter votre dossier médical, elle vous interrogera sur vos antécédents médicaux, les éventuelles opérations que vous avez eues dans le passé, ainsi que la liste de médicaments et d’allergies.
Un examen physique sera réalisé avec la prise de mesures et parfois des photos qui resteront confidentielles et uniquement utilisées pour votre dossier médical.
Au terme de la consultation, le Dr Thomet posera son diagnostic et vous dira si vous êtes une bonne candidate à la chirurgie. Elle vous expliquera la technique envisagée, la position des cicatrices, le temps de convalescence ainsi que les risques de complications.

Après un délai de réflexion, une deuxième consultation sera agendée pour répondre à vos questions et fixer une date opératoire. Il est important d’assurer une bonne collaboration entre votre chirurgien plasticien et votre gynécologue pour une prise en charge optimale.

ASSURANCE

L’assurance-maladie prend en charge tous les types de reconstruction mammaire.

Type d’anesthésie

Une reconstruction mammaire est une intervention qui nécessite une anesthésie générale. Une consultation pré-opératoire avec un anesthésiste sera donc organisée avant l’intervention. La reconstruction du mamelon se fait en général en anesthésie locale.

Hospitalisation

Une reconstruction mammaire, quelle que soit la technique, requiert en général une hospitalisation allant de 3 à 6 jours. Cela permet de mieux contrôler la prise de médicaments anti-douleurs et de vous surveiller de façon rapprochée. Des drains seront mis en place (petits tuyaux reliés à des bouteilles) lors de l’intervention. Ceux-ci seront retirés de manière indolore avant votre sortie de la clinique.

Période post-opératoire

A votre sortie de la clinique, vous aurez des pansements simples qui seront changés une première fois à la clinique puis dans la semaine qui suit votre sortie, au cabinet. Les douches seront autorisées après environ 5 à 7 jours. Vous porterez un soutien-gorge de type sportif (sans armatures, avec élastique large, si possible avec une ouverture sur le devant pour plus de confort) jour et nuit durant 6 semaines.

Convalescence

A la sortie de la clinique, il n’est pas recommandé de conduire ni de porter du poids (plus de 2-3 kilos). La reprise d’activité peut être envisagée après 3 à 4 semaines selon le type d’activité, de même que le sport après 8 à 12 semaines.
En cas de prise en charge de l’intervention par votre assurance-maladie, le Dr Thomet vous établira un certificat médical pour la durée de votre incapacité de travail.

La reconstruction mammaire par prothèse

C’est la technique la plus fréquemment utilisée. En cas de reconstruction mammaire immédiate (lors de la même opération que la mastectomie), le gynécologue retire le sein dans un premier temps puis le chirurgien plastique utilise la même ouverture pour y insérer une prothèse en silicone. En règle générale, la prothèse est placée sous le muscle du grand pectoral.
C’est une intervention relativement rapide et simple, sans cicatrice supplémentaire.

La reconstruction mammaire par lambeau du grand dorsal

Cette technique consiste à reconstruire le sein grâce à une partie du dos (muscle du grand dorsal et peau du dos) en prélevant les tissus dans le dos et en les basculant vers l’avant pour apporter du volume, recréant ainsi un sein. Cela permet d’éviter la mise en place d’une prothèse en utilisant vos propres tissus. Cela permet également d’apporter de la peau, lorsque celle-ci a dû être retirée lors de la mastectomie. Cela permet d’obtenir un résultat naturel. A long terme, il n’y a pas de séquelles fonctionnelles, car tous les mouvements du bras restent inchangés. Une cicatrice au niveau du dos est nécessaire (soit horizontale dans la ligne du soutien-gorge, soit verticale sur le côté), au niveau du site du prélèvement.

La reconstruction par lambeau abdominal : DIEP

Le DIEP (en anglais Deep Inferior Epigastric Perforator flap, en français lambeau perforant de l’artère épigastrique inférieure profonde) est une technique qui consiste à reconstruire le sein par de la peau et de la graisse prélevées au niveau de l’abdomen. Les vaisseaux irrigant cette zone doivent être sectionnés et ensuite reconnectés aux vaisseaux proches du sein avec des techniques de microchirurgie. Les cicatrices sont identiques à celles d’une abdominoplastie, avec une cicatrice abdominale inférieure et autour de l’ombilic.

Cette technique permet donc une reconstruction avec vos propres tissus, sans prothèse. Elle permet également de reconstruire des seins de grand volume et améliore la silhouette en cas d’excès au niveau abdominal.
En revanche, les désavantages de cette technique sont une durée d’intervention longue et une convalescence plus longue.

Le Dr Thomet prendra le temps nécessaire pour vous expliquer les différentes techniques afin de trouver quel traitement sera le plus adapté.

Le lipofilling ou injection de votre propre graisse

Le lipofilling est une technique qui consiste à prélever de la graisse sur une partie du corps (en général l’abdomen, les fesses ou les cuisses) et à la réinjecter à un autre endroit du corps. Cette technique est largement utilisée en chirurgie plastique, notamment dans la reconstruction mammaire.
En effet, elle permet de « corriger » des irrégularités, mais aussi d’augmenter le volume du sein reconstruit. C’est une intervention plus légère et ne requiert pas d’hospitalisation dans la plupart des cas.